La flore
Plaine de Versailles
Contact
Agenda des réunions de la Plaine de Versailles
Contact
Accueil
Agenda
Accueil

L’ANY à la foret de Beynes

Forêt de Beynes,.

Nous avons identifié un certain nombre de plantes de pelouses et de sous-bois calcaires et certaines plantes du chemin y menant. Il paraissait intéressant de finir la journée sur l’Aqueduc de l’Avre dont la flore est relativement riche d’espèces peu fréquentes :

- Quelques plantes trouvées en sous-bois ou en bord de chemin, face à la maison forestière en sol frais, plus ou moins argileux :
Endymion nutans, Epipactis, Mercuriale perennis, Mycelis muralis, Sambucus nigra, Scrofularia nodosa, Valeriana officinalis (Valériane officinale), Vincetoxicum hirundinaria

- Pelouse calcaire exposée au sud à 200m de la maison forestière en mosaïque : Achillea millefollia, Agrimonia eupatoria, Ailanthus glandulosa (drageons), Althaea hirsuta (en nombre important), Artemisia vulgaris, Bryona dioïca, Carex flacca, Clematis vitalba, Coronilla varia, Dipsacus silvestris, Galium mollugo, Hélianthemum vulgare, Hieracium pilosella, Hypericum hirsutum, Hypericum perforatum, Lotus corniculatus, Muscari comosum, Origanum vulgare, Pastinaca sativa, Polygala calcarea, Potentilla erecta, Prunella grandiflora, Reseda lutea, Rumex acetosa, Sanguisorba minor, Silena vulgaris, Sonchus asper (laiteron rude), Valerianelle locusta (mâche doucette), Verbascum thapsus (bouillon blanc), Verbascum blattaria, Vincetoxicum hirundinaria

Endymilion nutans
Mercuriale perennis
Pissenlits

Le pissenlit

Pissenlit (ou dent-de-lion) est un nom vernaculaire ambigu en français. On appelle « pissenlit » diverses plantes à tige généralement creuse et dont l’inflorescence est un capitule plat et jaune. Ce capitule est généralement à fleurons ligulés. C’est la couleur jaune du capitule et sa forme plate qui déterminent généralement l’emploi du nom « pissenlit » pour désigner telle ou telle espèce.

Les pissenlits « véritables » sont des espèces du genre Taraxacum. Des espèces d’autres genres de la famille des Asteraceae peuvent prendre néanmoins ce nom vernaculaire.

Les espèces du genre Taraxacum sont des plantes dicotylédones anémocores.

C’est le genre des pissenlits véritables, même s’il existe dans ce cas des « pissenlits blancs » (comme Taraxacum albidum).

Les akènes à aigrettes que produisent souvent les espèces de ce genre sont très connus. Il est traditionnel de souffler dessus pour les voir s’envoler.

Ce sont des plantes vivaces, de plein soleil ou mi-ombre, à racine charnue pénétrant profondément dans le sol (plus de 50 cm), ce qui leur permet de résister au gel intense des régions froides (Russie, Canada). Dans ces régions, la partie aérienne meurt à la fin de l’automne, mais repousse dès la fonte des neiges, et la floraison survient une vingtaine de jours après la repousse ; une autre floraison de moindre importance se produit parfois en fin d’été.



A.P.P.V.P.A - La plaine de Versailles : Les habitants  |   La nature  |   Le patrimoine  |   Les loisirs  |   L’association  |   Actualités  |   Contact  |   Mentions légales


© Plaine de Versailles, 2012-2017 - Tous droits réservés.